Apprendre ses tables

On pourra dire ce qu’on veut, les tables, c’est du « par coeur » et surtout du rabachage. Pour cela tous les moyens sont bons ! Petite revue de détails…

  • On change la déco !
    Florence Foresti l’a dit, quand on a des enfants, on change de déco et le pratique l’emporte sur le beau.
    Pour limiter les dégâts, je vous propose de redécorer vos toilettes avec un poster bien disposé ou encore un tableau où vous pourrez alterner les tables avec des règles de grammaire ou du vocabulaire d’anglais.
  • Des applications ipad pour réviser sans s’en rendre compte.
    Vaste choix ! Nous en avons testé beaucoup et au final, je n’en retiendrais que 3.
    La première est « Maths Bingo » (0.89€) qui permet de travailler toutes les opérations avec trois niveaux de difficultés. Le design est particulièrement soigné et adapté aux enfants, mais aussi aux plus grands.
    La seconde application est « Boss T Maths » qui est en fait une table de multiplication inversée, plutôt niveau collège. On nous donne le produit, à nous de retrouver les facteurs de l’opérations. Le design est simple mais efficace.
    La dernière est « Math Champions », une application qui regroupe 4 jeux dans sa version complète (0,89 euros) et seulement 2 dans sa version lite. J’apprécie ce jeu car il permet de s’exercer pour toutes les opérations, en les mélangeant parfois, et ce, sous forme d’exercices visuels. Autre intérêt : un mode Entraînement et un mode Jeu pour développer le calcul rapide.
  • Les jeux de cartes.
    On peut investir dans les jeux de cartes spéciaux vendus dans le commerce mais il y a de nombreuses ressources gratuites disponibles sur le Web que l’on peut télécharger et imprimer pour son usage personnel.
    Le site de l’académie de Rennes explique l’intérêt de l’apprentissage des tables par le jeu et permet de télécharger différents exemples. Parmis mes préférés, le jeu de l’oie version addition ou multiplication et surtout le mange-diviseurs. Une autre liste intéressante est disponible sur le site de la classe de Deplhine.
    Pour parer au plus presser, on peut aussi prendre un jeu de 54 cartes. Les figures font office de valeur 10. On choisit au départ une opération (multiplication, addition) et sur le principe d’une bataille normale, les joueurs retournent chacun une carte. C’est celui qui donne le plus vite le résultat qui remporte le pli. Bien sûr, à plus de 2 joueurs, le niveau se corse !
  • 20130122-125434.jpg

  • Un petit bricolage sympathique : le  » Educated Monkey« 
    Il s’agit d’un jeu américain ancien initalement en plaque de metal dont je vous propose ici les plans pour une réalisation en carton. Il paraît qu’on en trouve parfois des rééditions sur amazon, mais jamais vu pour l’instant. Lorsque les pieds du singe montrent deux chiffres, on lit au bout de ses bras le résultat de la multiplication entre les deux chiffres. En plus, le bricolage fait travailler la géométrie 😉
  • Les coloriages magiques.
    Pas toujours faciles d’en trouver des jolis, mais vous trouverez un large choix sur le site teteamodeler.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s